Slide background
Slide background
Slide background

Ils sont parfois bons élèves, bons potes, sportifs, sympas même, mais ils se rasent le crâne, ou pas, et dégueulent des slogans haineux sur des musiques lourdes, dans des stades, ou ailleurs ! « Naz » vous propose d’entrer dans l’intimité d’un jeune pour qui l’Histoire commence par la lettre H, celle de Hitler…

Texte : Ricardo Montserrat
Adaptation et mise en scène : Christophe Moyer
Avec : Henri Botte
Production : Culture Commune

Synopsis

C’est un récit douloureux sur une situation qu’il nous faut regarder en face. Celui de ces jeunes pour qui l’Histoire commence par la lettre H, le H de Hitler.

Leurs arrières-grands-parents étaient immigrés et résistants, leurs grands-parents bosseurs, leurs parents sont précaires, divorcés et déprimés… ou pas. Eux arborent des signes maudits, se rasent le crâne, dégueulent des slogans haineux sur des musiques lourdes.

Ils ont des nuits bastons et des gueules de bois toxiques. Le reste de la semaine, ils sont parfois bons élèves, bons potes sportifs, sympas même. Mais ils ont peur de l’avenir, n’ont pas de présent et rêvassent d’un passé qu’ils idéalisent.

Gamineries, enfantillages, provocations ? No futur d’une jeunesse désœuvrée dans un pays qui n’a pas tenu ses promesses ? Peut-être. Pas sûr…

NAZ vous propose d’entrer dans l’intimité d’un jeune Naz, afin, de l’intérieur, comprendre et imaginer comment repêcher ces enfants perdus.

Co-production : Colères du présent, Ville de Grenay (Espace culturel Ronny Coutteure), Ville de Carvin, L’Escapade d’Hénin-Beaumont.

Vidéo : Jérémie Bernaert

Technique : Yann Hendrickx, Jean-François Métrier, Claire Lorthioir, Pierre-Yves Aplincourt (en alternance)

DATES

Lundi 27 novembre 2017 à 10h et 14h
Revin (08)

Jeudi 22 et vendredi 23 mars 2018
Palais du Littoral, Grande Synthe (59)

Les représentations sont suivies d’un débat avec l’équipe artistique.

Découvrez Avec « Naz », Ricardo Montserrat explore la violence des mouvements identitaires sur Culturebox.